Résultats du traitement NAET pour mes allergies et sensibilités (En direct...)

Depuis 36 ans, j’ai essayé près de 30 techniques (article en anglais) pour résoudre mes problèmes de santé liés aux allergies, à l’eczéma, à l’asthme, etc.

Depuis février 2021, je me concentre sur les techniques d’élimination des allergies du Dr. Nambudripad (abrégé NAET en anglais).

Dans cet article, je présente les résultats de mes traitements NAET. Jusqu’à présent, cette méthode est très prometteuse pour moi !

Comme le processus est en cours, je mets à jour cet article au fur et à mesure, session après session, pour garder une trace de ce qui s’est passé. J’espère que cet article pourra vous aider à mieux comprendre la technique, et à voir si elle peut vous être utile.

En bref, la méthode NAET est une approche de la médecine énergétique. Elle utilise la kinésiologie appliquée pour le diagnostic des allergies, et l’acupuncture ou l’acupression pour leur élimination. La kinésiologie appliquée permet d’identifier les allergènes en détectant les substances qui déclenchent un déséquilibre énergétique dans l’organisme. L’acupuncture, ou acupression, est une technique de médecine chinoise, qui, dans le cadre de NAET, est utilisée pour réinitialiser la réponse énergétique du corps à l’allergène.

En médecine occidentale conventionnelle, les réponses immunitaires aux allergènes ont été classées en allergie, intolérance et sensibilité. Mais dans le vocabulaire NAET, toutes ces notions sont généralement incluses sous le terme allergie. NAET traite donc également les sensibilités et les intolérances, pour lesquelles les patients ne présentent pas nécessairement une réaction allergique forte et soudaine.

La partie diagnostic de NAET se fait grâce à la technique de la kinésiologie appliquée, que je ne maîtrise malheureusement pas. En revanche, la partie traitement, utilisant l’acupression, est très facile à reproduire soi-même. C’est pourquoi, comme vous le verrez dans la liste des traitements ci-dessous, je fais des auto-traitements en parallèle des traitements faits par thérapeute, pour augmenter un peu la vitesse de guérison.

Pour votre information, NAET ne soutient pas les traitements faits chez soi, selon son avis de non-responsabilité. L’un des risques, par exemple, est de faire un choc anaphylactique pendant le traitement s’il s’agit d’une forte allergie. Il est donc recommandé de consulter un praticien NAET et de ne pas essayer de faire un auto-traitement, surtout si vous avez de fortes allergies.

Néanmoins, certains patients souffrant de dizaines et de dizaines d’allergies, comme cette personne (article en anglais), semblent finir par s’auto-traiter une fois qu’ils ont compris comment fonctionne la technique. Dans mon cas, aucune de mes allergies ne déclenche un choc aussi fort. Et jusqu’à présent, je n’ai traité moi-même que les sensibilités légères, tout en laissant les intolérances plus difficiles au thérapeute.

Je ne suis pas un praticien NAET ni un médecin. Je décline toute responsabilité quant à la manière dont le contenu de cet article peut être interprété ou utilisé, et quant aux conséquences de son utilisation.

Ceci étant dit, je souhaite tout de même partager ici mon témoignage et mes propres expériences en toute transparence, en tant que patient, pour votre information.

Comment se déroule le traitement ?

Si vous n’êtes pas familier, ou familière, avec la médecine énergétique, je comprends que certains aspects des méthodes de diagnostic et de traitement puissent paraître très surprenants. Dans le futur, je souhaite publier d’autres articles pour expliquer les mécanismes qui opèrent derrière ces techniques. En attendant, je me contente de partager objectivement et en toute transparence ce que je vis et ce que j’observe lors des séances NAET réalisées par ce praticien spécifique.

Si vous êtes intéressé⸱e par la guérison des allergies et la médecine énergétique, n’hésitez pas à vous inscrire à notre newsletter, pour recevoir nos derniers articles et explorations ! Dans la newsletter, nous partageons nos recherches et expériences sur une variété de sujets tels que la santé, le tai chi, le jardinage, l’artisanat, la spiritualité, les voyages, et plus encore.

Traitement par le thérapeute

Voici comment se déroulent le diagnostic et le traitement chez le thérapeute.

  1. Test de l’allergène avec kinésiologie appliquée. Le thérapeute utilise la kinésiologie appliquée pour évaluer la réponse de mon corps à un allergène. Le test est effectué alors que je tiens un flacon homéopathique contenant de l’eau ayant stocké la signature énergétique de l’allergène. En testant la force des muscles de mon bras, le thérapeute détecte si la présence du flacon dans ma main déclenche un déséquilibre énergétique dans mon corps. Si ma réponse musculaire est faible, je suis allergique, si ma réponse musculaire est forte, je ne suis pas allergique à cet allergène.

On peut utiliser l’allergène réel au lieu d’un flacon homéopathique, mais les thérapeutes NAET disposent déjà d’un ensemble de flacons, de sorte qu’ils n’ont pas besoin de stocker les allergènes réels. Si vous ne connaissez pas les préparations homéopathiques et la capacité de l’eau à mémoriser la signature électromagnétique d’un allergène, je comprends que cela puisse paraître très surprenant.

Mais, plus surprenant encore, le thérapeute utilise parfois des mots écrits sur papier, au lieu de flacons homéopathiques. C’est le cas par exemple pour des émotions ou des problèmes spécifiques pour lesquels il n’a pas de flacon. Pour faire le diagnostic et le traitement, le patient tient un petit récipient en verre contenant le mot écrit sur un papier. L’idée derrière cela est que le corps peut aussi reconnaître la signature du mot lui-même. Cependant, je ne pense pas que l’utilisation de mots fasse officiellement partie du traitement NAET.

Dès qu’on identifie un allergène, le traitement commence. Pour ce thérapeute spécifique, le traitement est en fait effectué par des volontaires, tandis que le thérapeute s’occupe déjà du diagnostic du patient suivant.

  1. Massage le long de la colonne vertébrale. Pendant que je tiens le flacon de l’allergène dans ma main droite, un volontaire stimule les canaux énergétiques le long de ma colonne vertébrale, en massant de haut en bas avec un outil de massage à roulettes en bois. En même temps, on me demande de toucher les doigts de ma main gauche, l’un après l’autre, avec mon pouce gauche. Pour chaque doigt, j’inspire puis j’expire lentement et profondément, une fois, puis j’inspire et j’expire rapidement, trois fois. Je ne sais pas si le mouvement des doigts est spécifiquement conçu pour stimuler certains canaux énergétiques, comme les méridiens d’acupuncture. Mais, globalement, le massage et la respiration sont censés stimuler mon système énergétique avant de commencer le traitement.

  2. Stimulation de 8 points d’acupuncture. Je suis assis sur une chaise. Alors que je tiens toujours le flacon dans une main, un volontaire stimule 8 points d’acupuncture dans un ordre précis. Il ou elle stimule chaque point pendant 15 à 20 secondes, à l’aide d’un stylo masseur d’acupression.

  3. S’asseoir. Après le traitement par acupression, je m’assois sur une chaise pendant 15 minutes, en tenant toujours le flacon dans une main.

Normalement, après cette 4e étape, je dois éviter l’allergène. Dans certains cas, comme les moisissures, les levures, le pollen, il n’est pas vraiment possible d’éviter l’allergène, car il se trouve dans l’air partout autour de nous. Pour ces allergènes environnementaux, il y a une étape supplémentaire après la 4e :

  1. “Verrou” facultatif. Si je ne peux pas éviter l’allergène, un volontaire crée un “verrou” pour moi. Ce verrou est censé faire en sorte que mon corps ignore toute nouvelle information concernant cet allergène, pendant les 24 heures suivantes. Concrètement, un volontaire me demande de m’asseoir et de me détendre, toujours avec le flacon dans la main. Pendant ce temps, il ou elle s’assied en face de moi, ferme les yeux et crée le “verrou” en quelques minutes. Je ne sais pas exactement ce que signifie un verrou en termes de médecine énergétique, ni ce que le ou la volontaire fait exactement pour le créer.

  2. Éviter l’allergène pendant 25 heures. Après 15 minutes d’attente, et éventuellement la création du “verrou”, le traitement est terminé. On me demande d’éviter l’allergène pendant 25 heures. Cette durée correspond au temps dont l’énergie de mon corps a besoin pour faire un cycle complet, plus une heure pour être sûr que le cycle est terminé. Selon la médecine chinoise, il existe 12 principaux méridiens énergétiques dans le corps. Chacun d’entre eux s’active naturellement pendant 2 heures, l’un après l’autre. En 24 heures, chaque méridien est donc censé avoir actualisé l’information selon laquelle il n’est pas nécessaire de réagir contre cet allergène.

  1. Tester à nouveau l’allergène. Après 25 heures d’évitement, je peux être en contact avec l’allergène, et même manger l’aliment si j’ai été traité pour une allergie alimentaire. C’est très étrange d’essayer de manger un aliment que j’ai évité pendant des mois ou des années parce qu’il me rendait malade ! Si je suis trop inquiet, j’attends simplement le prochain rendez-vous où le thérapeute utilise la kinésiologie appliquée pour vérifier que la désensibilisation a fonctionné. Si elle n’a pas fonctionné, il essaiera de traiter avec le même flacon une nouvelle fois, bien que dans mon cas, cela a toujours fonctionné après la première fois.

Auto-traitement

Voici comment je fais un auto-traitement chez moi.

  1. Test de l’allergène avec la kinésiologie appliquée. Je ne le fais pas, car je ne sais pas comment le faire ! C’est dommage, car j’avance ainsi à l’aveugle, mais cela ne m’empêche pas de faire quand même des traitements et de voir si je me sens mieux.

Je n’utilise pas de flacons homéopathiques, mais un véritable allergène dans un petit bocal en verre, comme par exemple une tranche de concombre.

  1. Massage le long de la colonne vertébrale. Je demande à Hsiao de me faire le massage du dos. Si elle n’est pas là, je fais simplement les mouvements des doigts et la respiration rythmique, tout en me concentrant sur ma colonne vertébrale. L’élimination des allergies peut fonctionner sans le massage du dos, comme vous le verrez dans les résultats ci-dessous. Mais je ne sais pas si cela a des conséquences, comme par exemple une moindre efficacité du traitement dans certains cas.

  2. Stimuler 8 points d’acupuncture. Je stimule les 8 points par moi-même, en utilisant une sorte de stylo masseur d’acupuncture. Comme j’ai besoin de mes deux mains, je bloque le bocal en verre entre mon pantalon et mon ventre, juste en dessous du nombril.

  3. S’asseoir. Après avoir stimulé les 8 points, je m’assois pendant 15 min, en tenant le petit bocal en verre contenant l’allergène.

  4. ”Verrou” facultatif. Je ne sais pas comment créer un “verrou” pour un allergène, mais jusqu’à présent je n’ai traité que les allergènes que je peux facilement éviter.

  5. Éviter l’allergène pendant 25 heures.

  6. Tester à nouveau l’allergène. Comme je ne sais pas comment effectuer un test de kinésiologie appliquée, je mange simplement l’aliment et j’observe ce qui se passe !

Résultats jusqu’à présent

Dernière mise à jour : 30 mars 2021.

Jusqu’à maintenant, nous avons éliminé environ 18 de mes allergies avec la technique NAET.

Le thérapeute a éliminé 10 allergies, tandis que j’en ai éliminé 2 avec certitude et que j’ai traité 6 groupes d’aliments et allergènes environnementaux pour lesquels je soupçonnais des sensibilités. Cela s’est fait sur 8 semaines et 5 rendez-vous chez le thérapeute.

Les traitements du thérapeute ont clairement porté leurs fruits pour certains aliments qui déclenchaient chez moi des symptômes évidents : gluten, lait, ghee et arachide. C’est déjà un résultat impressionnant, étant donné que des simples traces de ces aliments pouvaient me rendre malade pendant plusieurs jours.

Cela me donne confiance dans l’efficacité des approches énergétiques pour soigner les allergies.

Mais le thérapeute a également traité des sensibilités qui ne déclenchaient pas de symptôme facile à identifier. C’est le cas du soja et des céréales, ainsi que de certaines sensibilités environnementales, comme la levure, le pollen, les acariens et les animaux. Comme je ressens des symptômes inflammatoires en permanence, je ne peux pas percevoir d’amélioration nette du fait de ces traitements. Je ne peux que me fier au test de kinésiologie effectué par le thérapeute pour me rendre compte qu’il y avait bien une sensibilité et qu’elle est maintenant éliminée.

Pour essayer d’accélérer un peu le processus, j’ai commencé à me traiter moi-même. Jusqu’à présent, je garde les allergies les plus importantes pour le thérapeute. Parfois, je traite un seul aliment dont le symptôme est clair, pour me confirmer que l’auto-traitement fonctionne ! Parfois, en revanche, je traite un groupe d’aliments pour lesquels je soupçonne seulement une sensibilité. Dans ce cas, je ne peux pas évaluer si le traitement a réussi, car je n’avais pas de symptômes marqués. Mais je le fais quand même, en espérant que cela contribuera à diminuer un peu mon inflammation chronique !

Les auto-traitements fonctionnent, par exemple pour l’igname de Chine et le concombre. Le traitement pour le concombre montre que l’auto-traitement fonctionne même sans le massage du dos. J’ai également essayé d’ajouter quelques mots écrits sur un morceau de papier dans le bocal en verre avec l’allergène, comme le fait parfois le thérapeute ! Par exemple, j’ai écrit le mot “caféine” sur un papier pour le traitement de la caféine, mais je ne peux pas encore évaluer si cela aide. J’ai également essayé de traiter un groupe d’aliments similaires en même temps, car j’ai vu que certains flacons homéopathiques traitent plusieurs aliments, comme le flacon pour les céréales. Parfois, l’auto-traitement n’a pas fonctionné, comme pour le kumquat ou le sucre. J’essaie de comprendre les raisons de ces échecs.

Je ressens généralement des effets secondaires assez nets pendant les deux jours qui suivent le traitement. Surtout après un rendez-vous chez le thérapeute où l’on traite deux allergies différentes en une seule séance. Ces effets peuvent aller d’une sensation de fièvre et de fatigue, à un nez qui coule et des éternuements, et jusqu’à une sensation de démotivation, de lassitude et une forte fatigue. J’ai également lu en ligne que les patients signalent parfois des effets secondaires juste après les traitements. Cela pourrait être dû à la réinitialisation énergétique du corps et à la libération de certaines toxines ?

Lorsque je mange à nouveau cet aliment, après le traitement et les 25 heures d’évitement, je ressens généralement une version atténuée des symptômes que je ressentais pour cet aliment avant le traitement ! Par exemple, le gluten déclenchait auparavant de nombreux symptômes, dont des maux de tête. Lorsque j’ai mangé du gluten pour la première fois après le traitement, j’ai ressenti des sensations étranges dans la tête. C’était un peu inquiétant au début, mais je me suis ensuite rendu compte que ce genre de symptômes plus doux ne se manifestent que la première fois, mais pas lorsque, plus tard, je mange à nouveau cet aliment.

Liste des traitements

Voici mon carnet de santé pour NAET ! Je note quel allergène a été traité, s’il a été traité par le thérapeute ou par moi-même, comment le traitement a été effectué, et s’il a réussi ou non.

C’est aussi mon carnet de laboratoire. En notant mes expériences d’auto-traitement, je teste différentes hypothèses et variations. Cela m’aide à mieux comprendre ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas lorsqu’il s’agit de traiter soi-même ses allergies avec NAET.

Les traitements sont classés par ordre anti-chronologique, le plus récent en premier.

23 Mar 2021 - Eau du robinet | Auto-traitement

  • Symptômes. Chaque fois que j’ai des problèmes de peau, l’eau du robinet semble aggraver la situation. L’eau du robinet à Taipei est fortement chlorée, et j’ai déjà remarqué dans ma vie que l’eau chlorée peut déclencher de l’asthme. Je soupçonne qu’il y a un déséquilibre énergétique entre mon corps et l’eau du robinet, à cause du chlore et/ou d’un autre aspect de l’eau du robinet.

  • Test de l’allergène avec la kinésiologie. Non, je ne sais pas comment faire.

  • Échantillon d’allergène. Eau du robinet dans un petit bocal en verre. Je secoue énergiquement le bocal en verre avec l’eau du robinet avant le traitement, car je me suis rendu compte que cela pouvait avoir un effet significatif pour renforcer le signal électromagnétique que l’échantillon d’eau émet.

  • Traitement à 7h30. Traitement NAET normal (vibreur pendant 20 sec. sur les 8 points), avec l’aide de Hsiao pour le massage du dos. Pendant les 25 heures suivantes : pas de douche, pas de nettoyage des mains, pas de brossage des dents, pas de cuisine à l’eau, pas de consommation d’eau du robinet ! Après le traitement, j’ai travaillé pendant 4 heures et j’ai commencé à me sentir fiévreux. Puis cette sensation a disparu.

  • Évaluation des résultats. 24 mars, 17 heures. Je nettoie mes mains et mon visage, tout semble aller bien, je n’ai aucune sensation de main sèche ni même de réaction de mon eczéma sur la main ! Seules de très légères démangeaisons sur le visage. Cependant, les jours suivants, je réalise que si ma peau est déjà irritée, l’eau du robinet renforce tout de même l’irritation.

  • Conclusion. Les parties sensibles peuvent encore être irritées avec l’eau du robinet. Je dois vérifier davantage pour voir si je tolère mieux le chlore. La sensation de fièvre après le traitement s’est déjà produite pour d’autres traitements. Serait-elle liée à la réinitialisation énergétique du corps et à la libération des toxines ?

20 Mar 2021 - Acariens & Animaux | Traitement par le thérapeute

  • Symptômes. Acariens, chat, chien, lapin : yeux rouges, démangeaisons, peau rouge, éternuements, nez qui coule, asthme.

  • Test de l’allergène avec la kinésiologie. Acariens : sensible. Animaux : sensible.

  • Échantillon d’allergène. Deux flacons homéopathiques en verre.

  • Traitement. Deux traitements NAET normaux, l’un après l’autre. Le traitement comprend un verrouillage de 25 heures pour les acariens, car ils sont partout. Après le traitement, j’ai eu pendant deux jours une augmentation des éternuements, des yeux rouges et des démangeaisons, une baisse d’énergie et de la fatigue.

  • Évaluation des résultats. Je ne sens pas une nette amélioration de mon inflammation chronique, mais je n’ai pas été en contact avec un chat pour vérifier !

  • Évaluation des résultats avec la kinésiologie. 3 avril. Désensibilisation aux acariens et aux animaux réussie !

  • Conclusion. Il est encore difficile d’évaluer par moi-même les résultats des traitements contre les allergènes environnementaux, car j’ai encore plusieurs symptômes en permanence dus à toutes mes autres allergies. Mais j’observe que lorsque je fais deux traitements en une journée, je peux ressentir des effets secondaires physiques et psychologiques assez forts au cours des deux jours suivants.

18 Mar 2021 - Champignons | Auto-traitement

  • Symptômes. Je n’ai jamais remarqué de symptômes clairs. Mais j’ai des problèmes avec les moisissures, notamment avec les aliments qui sont fermentés avec Aspergillus orizae. C’est donc juste pour être sûr, car les champignons sont proches des moisissures et très courants dans la cuisine taïwanaise.

  • Test de l’allergène avec la kinésiologie. Non, je ne sais pas comment faire.

  • Échantillon d’allergène. Dans un petit bocal en verre, des morceaux de shiitake, hydne hérisson, oreille de Judas (à partir de produit sec), tremella fuciformis (à partir de produit sec), pleurote en huître.

  • Traitement à 21 heures. Traitement NAET, sans massage du dos.

  • Évaluation des résultats en mangeant. Je n’ai pas fait de test précis.

  • Conclusion. Normalement, un auto-traitement sans massage du dos peut fonctionner, comme pour le concombre. Par contre, je ne suis pas encore sûr de l’efficacité des groupes d’aliments.

17 Mar 2021 - Agrumes | Auto-traitement

  • Symptômes. Principalement des difficultés à digérer la peau du kumquat : éructations pendant quelques heures. Pour le citron et la mandarine, ça semble aller, mais juste pour être sûr.

  • Test de l’allergène avec la kinésiologie. Non, je ne sais pas comment faire.

  • Échantillon d’allergène. Dans un petit bocal en verre, des morceaux de kumquat, de citron, de mandarine et de peau de mandarine.

  • Traitement à 21 heures. Traitement NAET, sans massage du dos.

  • Évaluation des résultats en mangeant. Je n’ai pas vérifer précisément, mais lorsque je mange un kumquat cru quelques jours plus tard, je le rote pendant quelques heures ! Plus tard, je mange du kumquat cuit et je rote aussi, mais moins. Par contre, pour la mandarine et le citron, aucun problème.

  • Conclusion. Cela semble ok pour la mandarine et le citron. Mais pas pour le kumquat ! Normalement, un auto-traitement peut fonctionner, même sans massage du dos, comme pour le concombre. Je pourrais refaire un autre traitement, avec le kumquat uniquement.

16 Mar 2021 - Concombre cru | Auto-traitement

  • Symptômes. Mauvaise digestion du concombre cru, entraînant des éructations pendant quelques heures.

  • Test de l’allergène avec la kinésiologie. Non, je ne sais pas comment faire.

  • Échantillon d’allergène. Tranche de concombre cru dans un bocal en verre. Plus tard, je devrai peut-être le refaire pour le melon et la pastèque, pour lesquels j’ai des symptômes similaires.

  • Traitement à 19 heures. Traitement NAET, sans massage du dos.

  • Évaluation des résultats en mangeant. 18 mars, à 8h30. Je mange une tranche de concombre cru à jeun le matin. Au cours des 15 minutes suivantes, je ne remarque qu’un seul petit rot ! C’est beaucoup moins que d’habitude, et aucun autre symptôme ne se manifeste par la suite… Quelques jours plus tard, j’essaie à nouveau, et pas de rots du tout. Mais, le melon déclenche toujours une indigestion.

  • Conclusion. Cela semble être un succès ! Si c’est comme pour les autres traitements, un symptôme plus léger la première fois est normal et n’apparaîtrait pas les fois suivantes. Cela confirme que le traitement sans massage du dos peut fonctionner. Mais je devrai encore faire des traitements pour le melon et la pastèque.

15 Mar 2021 - Sucre | Auto-traitement

  • Symptômes. Ballonnements lorsque je mange des aliments sucrés. Je ne peux pas m’arrêter de manger lorsque je mange des fruits ou des aliments sucrés. Cela pourrait être une sorte d’allergie au sucre, alors j’essaie.

  • Test de l’allergène avec la kinésiologie. Non, je ne sais pas comment faire.

  • Échantillon d’allergène. Dans un bocal en verre : un peu de sucre raffiné, miel, sucre rapadura, mélasse. J’ajoute également un papier avec les mots “sucre, glucose, sucre raffiné, saccharose”.

  • Traitement à 19 heures. Traitement NAET normal (vibreur 30 sec. sur les 8 points), avec l’aide de Hsiao pour le massage du dos. Ensuite, je mange cétogène, c’est-à-dire sans sucres ni amidon, pendant les 25 heures qui suivent le traitement.

  • Évaluation des résultats en mangeant. Je n’ai pas fait de test approfondi, mais il semble que j’ai toujours des problèmes avec le sucre après le traitement (ballonnements et impossibilité d’arrêter de manger des choses sucrées et des fruits).

  • Conclusion. La raison de mes ballonnements et de mes excès alimentaires lorsque je mange des produits sucrés ou des fruits pourrait ne pas être une allergie au sucre. Il pourrait s’agir d’un problème avec le fructose en particulier. Ou une dysbiose, une infection, un manque d’énergie pour digérer complètement mes repas, un déséquilibre hormonal, etc. J’ai encore besoin de faire des recherches à ce sujet.

13 Mar 2021 - Arachide & Soja | Traitement par le thérapeute

  • Symptômes. Pour le soja, pas de symptômes clairs, mais je soupçonne une sensibilité depuis quelques années. Pour l’arachide, j’ai des symptômes similaires à ceux du gluten, mais plus légers, comme des maux de tête.

  • Test de l’allergène avec la kinésiologie. Cacahuète : sensible. Soja : sensible.

  • Échantillon d’allergène. Deux flacons homéopathiques en verre.

  • Traitement. Deux traitements NAET normaux, l’un après l’autre. Ensuite, je reste à l’écart des cacahuètes pendant 25 heures. Le traitement comprend un verrou de 25 heures pour le soja, probablement parce qu’à Taïwan, il est très difficile d’éviter le soja, y compris du fait de l’odeur de l’huile de soja frite dans les rues.

  • Évaluation des résultats en mangeant. 16 mars, 15 heures. Symptômes initiaux avant de manger : léger reflux gastro-œsophagien, léger ballonnement, raclement de gorge, gingivite, nez bouché, légèrement fatigué après une nuit pas très bonne, très peu d’eczéma car j’ai utilisé une crème aux corticoïdes ces deux derniers jours pour traiter la poussée d’eczéma des dernières semaines. Je mange une bouchée de cacahuètes grillées bio sans sel. Symptômes sur 15 min : picotements sur le sommet de la tête, démangeaisons sur le nez, douleur légère et très courte dans la tête. Je continue à manger plus, toujours des picotements sur la tête, une autre sensation étrange à l’intérieur de la tête. Aucune sensation particulière dans l’estomac ou le ventre. Plus tard, je mange plus et un peu tous les jours pendant quelques jours.

  • Évaluation des résultats avec la kinésiologie. 20 mars. Succès des traitements pour les arachides et le soja !

  • Conclusion. Cela semble être réussi ! Une fois de plus, cela confirme que lorsque je mange à nouveau un aliment pour la première fois, je ressens une version atténuée des symptômes précédents.

11 Mar 2021 - Caféine | Auto-traitement

  • Symptômes. Battements de cœur rapides et anxiété avec le café, insomnie avec certains thés.

  • Test de l’allergène avec la kinésiologie. Non, je ne sais pas comment faire.

  • Échantillon d’allergène. Dans un petit bocal en verre : un grain de café, des feuilles sèches de thé noir, de la poudre de thé matcha et du cacao + un papier blanc avec le mot “caféine”. Pendant 25 heures je ne bois pas de thé ni de café, et je ne mange pas de cacao.

  • Traitement. 11 mars, 17 h. Traitement NAET, sans massage du dos. Dans ce cas, je formule également dans ma tête mon intention de faire disparaître l’intolérance à la caféine.

  • Évaluation des résultats. Pas encore vérifié.

10 Mar 2021 - Solanacées | Auto-traitement

  • Symptômes. Pas de symptômes clairs pour moi, mais c’est une cause fréquente d’eczéma à cause des glycoalcaloïdes.

  • Test de l’allergène avec la kinésiologie. Non, je ne sais pas comment faire.

  • Échantillon d’allergène. Dans un petit bocal en verre : un piment sec, un morceau de tomate, un morceau de pomme de terre crue, et une feuille, un fruit et des fleurs d’une solanacée sauvage de notre potager + le mot “glycoalcaloïdes” écrit sur du papier blanc. Plus tard, je ferai peut-être un autre traitement pour les solanacées non incluses ici.

  • Traitement. Traitement NAET normal, avec l’aide de Hsiao pour le massage du dos. J’évite toutes les solanacées pendant 25 heures. Pendant cette période, je touche accidentellement des feuilles de tomates dans notre jardin.

  • Évaluation des résultats en mangeant. Je ne ressens rien d’anormal avec les solanacées, et mes symptômes globaux sont encore trop élevés pour ressentir un quelconque effet de ce traitement.

  • Conclusion. Normalement, l’auto-traitement avec Hsiao fonctionne, comme nous l’avons testé avec l’igname de Chine. Si j’avais une petite sensibilité aux solanacées, alors elle devrait être éliminée. J’ai essayé d’ajouter un papier mentionnant clairement “glycoalcaloïdes” dans le bocal, car je me suis rendu compte que le thérapeute utilisait cette technique pour inclure les émotions afin de traiter certaines personnes. D’après ce que j’ai compris, il écrivait le nom de l’émotion sur le papier. Je ne peux pas être sûr de l’efficacité, mais j’ai décidé d’ajouter cette information dans le bocal en verre. Ici encore, j’ai fait un seul traitement combinant plusieurs aliments.

08 Mar 2021 - Noix | Auto-traitement

  • Symptômes. Difficulté à arrêter de manger des noix quand je commence, quelques cas d’indigestion et de ballonnements après avoir trop mangé. J’essaie de faire ce traitement pour voir si cela améliore la situation.

  • Test de l’allergène avec la kinésiologie. Non, je ne sais pas comment faire.

  • Échantillon d’allergène. Dans un petit bocal en verre : une noix de Grenoble, une noix de cajou, une noix de pécan, une noix de macadamia, une amande et quelques graines de tournesol. Je devrai peut-être faire un autre traitement plus tard pour d’autres noix.

  • Traitement. Traitement NAET (vibreur pendant 20 sec. sur chaque point), sans massage du dos. Je ne mange ni ne touche ces noix pendant 25 heures.

  • Évaluation des résultats en mangeant. Pas de résultat clair. Pas de sensation d’indigestion ou de lourdeur dans le ventre, mais toujours des difficultés à arrêter de manger.

  • Conclusion. Le problème de la surconsommation n’est peut-être pas lié aux noix elles-mêmes mais à un faible pouvoir digestif. J’ai fait ce traitement complètement seul, il n’y a donc pas eu de massage du dos, mais un traitement ultérieur sur le concombre a été fructueux sans massage du dos. Ici, je traite également un groupe d’aliments similaires, car j’observe que certains flacons utilisés dans la méthode NAET traitent un groupe d’aliments, comme les céréales. Mais je ne suis pas sûr que cela soit aussi efficace qu’un seul aliment.

07 Mar 2021 - Igname de Chine | Auto-traitement

  • Symptômes. Démangeaisons sur les doigts au contact de l’igname. En mangeant : éruptions cutanées, sensation d’aiguille dans les bras ou les jambes, agitation mentale. Dépend de la variété.

  • Test de l’allergène avec la kinésiologie. Non, je ne sais pas comment faire.

  • Échantillon d’allergène. Un morceau d’igname de Chine cru dans un petit bocal en verre.

  • Traitement. Traitement NAET normal, avec l’aide de Hsiao pour le massage du dos. Je ne mange pas et ne touche pas d’igname de Chine pendant 25 heures.

  • Évaluation des résultats en mangeant. 9 mars, 14 heures. Symptômes de base avant de manger : nez qui démange, petite douleur à l’estomac, un peu fatigué, pas de douleur d’eczéma, yeux un peu rouges. Je mange une bouchée d’igname cuite. Symptômes sur 15 min : quelques mouvements dans le ventre, un peu de démangeaisons d’eczéma derrière le genou gauche, démangeaisons sur la peau du ventre !, une petite inflammation sur une lèvre, démangeaisons sur le dessus de la tête, et un très léger mal de tête. Plus tard, je mange davantage. Ces symptômes ne s’accentuent pas, et les jours suivants, ils ne se manifestent plus, même en mangeant une plus grande quantité.

  • Conclusion: Cela semble être un succès ! De même que pour le lait, le ghee et le gluten, il se peut que je ressente une version atténuée des symptômes lors du premier essai après le traitement. Plus tard les symptômes ne reviennent pas. Une conclusion importante ici est que je peux effectivement faire le traitement tout seul, avec l’aide de quelqu’un pour le massage du dos.

06 Mar 2021 - Gluten & Pollen | Traitement par le thérapeute

  • Symptômes. Pour le gluten : maux de tête, fatigue, brouillard cérébral, douleurs articulaires, dépression, anxiété ; pendant quelques jours à une semaine. Pour le pollen : yeux rouges, démangeaisons, éternuements, nez qui coule.

  • Test de l’allergène avec la kinésiologie. Gluten : sensible. Pollen : sensible.

  • Échantillon d’allergène. Deux flacons homéopathiques en verre.

  • Traitement. Deux traitements NAET normaux, l’un après l’autre. Ensuite, je reste à l’écart du gluten pendant 25 heures, ce qui n’est pas difficile puisque j’ai déjà écarté le gluten de mon alimentation depuis un certain temps. Le traitement comprend un blocage de 25 heures pour le pollen, car je ne peux pas y échapper comme il y en a partout.

  • Évaluation des résultats en mangeant. 8 mars, 13 heures. Symptômes de base avant le repas : yeux un peu secs, un peu fatigué et las, légère douleur à l’estomac, raclement de gorge, peau qui démange sur tout le corps, eczéma sur la main droite, le genou gauche, le pied gauche, nez qui démange et se bouche un peu. Je suis un peu stressée car si ça ne marche pas, je risque d’être malade pendant plusieurs jours… Mais la dernière fois, ça a marché avec le lait, je suis donc plus confiant. Je prends une grande inspiration pour me détendre. Je fais bouillir des spaghettis bio pendant 12 min dans de l’eau. Je ressens un léger mal de tête en sentant la vapeur au-dessus de la casserole. Je mange une bouchée de spaghetti avec du sel et de l’huile d’olive. Jusqu’à présent, je n’ai ressenti aucun symptôme clair en mangeant du sel ou de l’huile d’olive. Symptômes pendant 15 min après avoir avalé la bouchée : nez qui gratte, démangeaisons sur le sommet de la tête, de très petits maux de tête vont et viennent dans différentes parties de la tête. Chaleur dans le visage et cou légèrement raide. Une étrange sensation d’électricité ou de lourdeur dans la poitrine. Gorge un peu brûlante, probablement due à l’amertume de l’huile d’olive. L’eczéma augmente un peu derrière le genou, sur les doigts et le pied. Rot. Cela fait maintenant 15 minutes. Comme ces symptômes ressemblent aux premiers symptômes que je ressens normalement avec le gluten, j’arrête de manger. Un peu plus tard : une légère sensation de brouillard cérébral. Mais les jours suivants, aucun autre symptôme n’apparaît, alors que normalement je me sentirais de plus en plus malade pendant quelques jours. De même, je n’ai pas ressenti certains des autres symptômes liés au gluten que j’avais l’habitude d’avoir, comme des douleurs articulaires, la dépression, l’anxiété, et de légères douleurs dans certaines parties spécifiques du ventre.

  • Évaluation des résultats avec la kinésiologie. 13 mars. Gluten et pollen réussis ! Incroyable.

  • Conclusion. C’est très étrange d’essayer de manger du gluten après tous les problèmes qu’il a déclenché pendant 2-3 ans ! Je réalise que même si j’ai de l’espoir dans cette technique, je n’ai pas confiance à 100% quand il s’agit de manger une molécule aussi spéciale que le gluten. J’ai encore besoin de gagner en confiance. De même que pour le lait et le ghee, je remarque que j’ai de petits symptômes lorsque je mange l’aliment pour la première fois, mais ensuite ces symptômes ne semblent pas revenir les fois suivantes.

27 Feb 2021 - Levure & Lait | Traitement par le thérapeute

  • Symptômes. Lait : douleurs au ventre, ballonnements, diarrhée. Le ghee semble produire des symptômes similaires à ceux du gluten chez moi : maux de tête, cerveau brumeux, fatigue. Levure : maux de tête.
  • Test de l’allergène avec la kinésiologie. Lait : sensible. Levure : sensible.

  • Échantillon d’allergène. Deux flacons homéopathiques en verre.

  • Traitement. Deux traitements NAET normaux, l’un après l’autre. Ensuite, je reste à l’écart du lait pendant 25 heures. Le traitement comprend un blocage de 25 heures pour les levures car je ne peux pas les éviter comme elles sont partout.

  • Évaluation des résultats en buvant du lait. 1er mars, midi. Symptômes initiaux avant le repas : nez bouché, eczéma sur la main droite, le genou gauche, le pied gauche, douleurs à l’estomac par intermittence, langue pâteuse, yeux un peu secs, légère fatigue, raclement de gorge, très léger mal de dos. Je bois une gorgée de lait biologique chaud, allégé en matières grasses. Symptômes sur 15 min : gargouillis, petite et courte lourdeur dans l’estomac, légère chaleur dans les joues, douleur en aiguille dans un doigt, démangeaisons sur le sommet de la tête, nez qui coule légèrement, rot. Je bois davantage. Au cours de la journée, je constate des démangeaisons sur le front et quelques gaz intestinaux. Mais pas de ballonnement, pas de douleur au ventre, pas de diarrhée.

  • Évaluation des résultats en mangeant du ghee. 2 mars, 9 h, je cuisine avec du ghee. Symptômes initiaux avant de manger : crise d’eczéma sur la main droite, le genou gauche, le pied gauche, douleurs à l’estomac, nez bouché, démangeaisons sur le sommet de la tête. J’avale directement une petite cuillère de ghee bio ! Symptômes sur 15 min : je réalise que le ghee est un peu rance, démangeaisons dans plusieurs parties du corps, dont le nez, nez qui coule légèrement, dos faible, éternuements après environ 14 min. Je mange plus de ghee avec des patates douces au four. Plus tard dans la journée : quelques démangeaisons dans le corps, nez qui coule, raclement de gorge, un peu de fatigue. Je continue de manger du ghee les jours suivants et les symptômes disparaissent.

  • Évaluation des résultats avec la kinésiologie. Mar 6. Lait et levure réussis !

  • Conclusion. C’est très drôle de boire du lait car je n’ai pas pensé à faire une telle chose depuis de nombreuses années ! Lorsque je bois du lait et mange du ghee pour la première fois, je me rends compte qu’il y a quelques symptômes, mais beaucoup plus légers qu’avant le traitement. Plus tard, en mangeant plus de ghee, ces symptômes ne se manifestent plus.

06 Feb 2021 - COVID-19 & 5 céréales | Traitement par le thérapeute

Première session chez le thérapeute NAET, à Taïwan.

Avant même que je comprenne ce qui se passe en chinois, pouf, je suis déjà traité pour le COVID-19 ! Ce thérapeute traite systématiquement ses nouveaux patients pour le COVID-19, en utilisant la même technique que pour l’élimination des allergies : s’assurer que l’énergie du corps reste équilibrée au contact du signal électromagnétique du COVID-19 contenu dans un flacon d’eau homéopathique.

  • Symptômes. Céréales : pas de symptômes clairs, sauf pour le blé. COVID-19 : eh bien, pas de symptômes !

  • Test de l’allergène avec la kinésiologie. 5 céréales (五穀) : sensible. Je ne sais pas exactement quelles céréales sont incluses.

  • Échantillon d’allergène. Deux flacons homéopathiques en verre, un pour 5 céréales, un pour le COVID-19.

  • Traitement. Un traitement très rapide pour le COVID-19. Un traitement NAET normal pour les céréales.
  • Évaluation des résultats. Je ne peux pas faire de test clair pour les céréales, car mes symptômes ne sont pas nets, tandis que j’ai des symptômes inflammatoires en permanence.

  • Évaluation des résultats avec la kinésiologie. 27 février. COVID-19 et 5 céréales réussis !