ˇᨆ Bienvenue à Mésange. Une série de lettres par Lénaïc, tous les dimanches d'octobre 2022 à mars 2023

ˬ˯vᐯ  ˅   ˇ⌣ᘁ᥎ᨆ⏝ࡍ⩗ᨆ⌣˘ˬ᥎ᐯᨆ⌣ᘁ⩗ᨆࡍ˯

Ce message est issu de Mésange, ma lettre éphémère que j’envoie chaque dimanche, d’octobre 2022 à mars 2023. < Précédent | Suivant >

Comme vous l’avez probablement remarqué, depuis le début du mois d’octobre, j’ai commencé à vous envoyer une lettre par semaine, chaque dimanche. Si vous en avez manqué une, vous pouvez toutes les retrouver dans les archives de ce blog.

Je vous enverrai d’autres histoires courtes comme celles-ci, jusqu’en mars 2023. Il y aura 26 lettres au total, chacune d’entre elles vous offrant de l’inspiration, de la joie, des réflexions.

Quel sera le contenu de cette série ? Pourquoi une newsletter éphémère ? Et après mars 2023, que se passera-t-il ?

Je vous explique tout cela plus en détail ci-dessous…

Qu’est-ce que cette série de lettres ?

Chaque lettre est une histoire courte qui raconte l’une de mes expériences — espérons-le, élégante.

La plupart de mes expériences, et donc de mes lettres, portent sur la vie simple — jardinage, fermentation, cuisine, artisanat, nature, philosophie… Mais, de temps en temps, une lettre pourrait parler d’à peu près n’importe quoi, car à peu près tout m’intéresse.

J’ai choisi d’appeler cette série de lettres “Mésange”, comme ces petits oiseaux qui tournent autour de notre tiny house. Car, comme un petit oiseau, cette lettre aime se poser sur un sujet avec légèreté, puis s’envoler vers un autre sujet avec liberté. Aussi, “Mésange” ressemble étrangement à “messages”, et curieusement à “mes anges”, ce qui — sans aucun doute — fait référence à vous, lectrices et lecteurs !

Alors, bienvenue à Mésange !

Pourquoi aimerez-vous cette série ?

Vous aimerez cette série si vous aimez découvrir de nouvelles choses, si vous aimez vous plonger dans des écrits légers et inspirants, si vous aimez la vie simple et la philosophie.

Ou, si vous m’aimez, bien sûr !

Je vois cette série de lettres comme une sorte de voyage. Voulez-vous faire ce voyage avec moi ?

Pourquoi est-ce que j’écris cette série ?

J’écris une newsletter parce que j’aime écrire et raconter des histoires.

Ma curiosité m’a toujours poussé à apprendre et à expérimenter. J’aime partager mes découvertes, au cas où elles pourraient servir à d’autres personnes. Depuis que j’ai écrit mon premier article de blog il y a 15 ans (!), juste après avoir atterri au Kenya, j’ai trouvé très chouette l’idée de relâcher en liberté mes écrits à travers le monde.

Je vois aussi l’écriture comme une source potentielle de revenu à l’avenir.

À long terme, j’aimerais pouvoir combiner plusieurs sources de revenus. Parce que je m’intéresse à beaucoup de choses, et parce que rester flexible et polyvalent me semble adapté à ce monde incertain qui change si vite. Par exemple, j’ai lancé les premières étapes d’un projet de forêt comestible.

Écrire sur mes expériences pourrait devenir une autre source de revenus à un moment donné. En plus de continuer à publier des travaux gratuits, comme je le fais avec Mésange, je pourrais aussi proposer des livres imprimés, ou une adhésion pour des lettres plus approfondies, ou un système de parrainage comme Tipeee. Comme vous le voyez, j’ai quelques idées. Mais d’après ce que j’ai compris, commencer à monétiser une newsletter avant d’atteindre ~1000 personnes inscrites est prématuré, car cela pourrait conduire à trop de distraction pour un trop maigre revenu.

Ce qui me ramène au présent : pour l’instant, et pour les mois à venir, je me contente d’écrire cette lettre hebdomadaire gratuite, parce que j’aime écrire et partager.

Et, si vous aimez mon travail, vous pourrez m’aider considérablement en le faisant suivre à d’autres personnes susceptibles de l’aimer aussi !

Comment fonctionne cette lettre hebdomadaire ?

Mésange est gratuite. Partager gratuitement des travaux de qualité et inspirants est dans l’ADN de mon travail.

Je l’écris en deux langues : anglais et français. Cela me permet de rester en contact avec la plupart de mes amies, amis et famille dans le monde entier. En plus, n’est-il pas fascinant d’imaginer que ce travail puisse être potentiellement découvert et compris par ~1,5 milliard de personnes ?! J’aimerais bien l’écrire en chinois aussi, mais — hum —, j’essaierai plus tard ?

Chaque lettre est une histoire. Après avoir expérimenté plusieurs styles d’écriture, il semblerait que je revienne à la base, à raconter des histoires. Nous autres humains sommes des fanatiques d’histoires. Une simple séquence linéaire de faits mêlés à des émotions nous envoûte. Nous laissons volontiers notre attention être capturée par le suspense, attendant comme un enfant la chute finale d’une histoire. Parfois, j’ajoute des éléments visuels, par exemple pour mieux saisir les champs électromagnétiques autour de mon ordinateur portable, me rappelant que pour raconter une histoire, “une image vaut mille mots”. Parfois, j’expérimente l’enregistrement de ma voix, comme pour l’histoire de Perle, me rappelant que les contes oraux sont sur Terre depuis bien plus longtemps que les newsletters numériques.

Chaque lettre se lit en 5-10 minutes environ. Quand je me lance dans l’écriture d’un article, je vois mon brouillon gonfler et enfler. La plupart du temps, submergé par mes propres pensées, je ne parviendrai jamais à écrire la dernière phrase et à publier. Je suis du genre perfectionniste… Le fait de me donner une limite de mots m’aide à réduire mon travail à l’essentiel et à le terminer. De votre côté, vous obtenez une histoire courte, plus épurée, plus facile à digérer.

Vous la recevrez chaque dimanche. J’étais un peu réticent à l’idée de me donner un programme aussi strict : Chaque semaine ? Le dimanche ? Mais qu’en est-il de l’inspiration légendaire qui tombe — par surprise — sur l’écrivain de génie ?! Pourtant, après cet essai d’un mois, je constate déjà les nombreux avantages de cette régularité stricte. Elle m’aide à publier réellement ce que j’ai prévu de publier. Elle me donne le sentiment d’aller de l’avant, d’accomplir quelque chose. De votre côté, enfin, avec une telle régularité, vous savez exactement à quoi vous attendre. Donc, en suivant l’exemple de ma petite sœur Nochka, qui a publié une chanson par semaine pendant 8 mois l’année dernière, je vais envoyer une histoire par semaine !

C’est une série éphémère de 26 lettres sur une période de 6 mois. Elle a commencé en octobre 2022 et se terminera à la fin du mois de mars 2023. Écrire une sorte de “newsletter popup”, qui apparaît et disparaît, ce n’est pas une idée de moi. Je l’ai découverte en surfant sur le web, et son principe m’a plu. Une newsletter éphémère nous rappelle que, dans la nature, tout a une fin. À la fin du jour, il y a la nuit ; à la fin de la vie, il y a la mort ; notre planète a aussi des limites. En vous abonnant à Mésange, vous ne vous engagez pas pour toujours.

Et, quand on se rend compte que quelque chose a une fin, le comportement change automatiquement : vous allez peut-être lire ces histoires plus attentivement, maintenant que vous savez qu’il ne reste plus que 21 histoires à venir, et qu’un jour viendra où — même Mésange — disparaîtra.

Et après ?

Si vous aimez ce programme, alors, à dimanche prochain !

Tout au long de cette série épistolaire, vous pouvez cliquer sur “répondre” à tout moment, pour dire “bonjour” ou autre chose. Je suis hypersensible, donc je pourrais être touché par vos mots. Si vous préférez rester silencieuse ou silencieux, ça va, car je suis aussi introverti, donc je sais apprécier le silence ;)

Bien que j’aie de nombreuses expériences à raconter, je ne connais pas encore les sujets des 21 lettres à venir. Nous allons les découvrir ensemble !

Bien que j’aie beaucoup d’idées pour ce qui pourrait venir après Mésange, ce sera aussi une surprise, pour moi, comme pour vous.



Vous souhaitez suivre mes explorations ?

Chaque dimanche, j’envoie Mésange.

Mésange est une newsletter éphémère, une série de 26 lettres, que j’écris d’octobre 2022 à mars 2023.

Chaque lettre est une histoire courte de 5-10 min de lecture, où je raconte l’une de mes explorations sur la permaculture, la nature, l’artisanat, l’autonomie, la psychologie, la philosophie, les mystères de la vie… J’écris méticuleusement chaque histoire pour vous offrir inspiration, joie, sagesse !

Quelle sera l’histoire de dimanche prochain ? Je vous invite à vous inscrire à ma newsletter ci-dessous pour la découvrir… ;-)

Lettre gratuite, tous les dimanches, 150+ abonnées et abonnés, désabonnement en 2 clics. Bien sûr, je ne partage pas votre adresse email. Vous pouvez jeter un œil à mes anciennes newsletters avant de vous inscrire.

Lénaïc Pardon
Lénaïc Pardon

Je suis une sorte de chercheur-explorateur. Je suis français, introverti et hypersensible. Je donne beaucoup de valeur à la liberté, la créativité et l’altruisme. Je suis curieux sur à peu près tout, mais j’ai une préférence pour les sujets autour de la sobriété volontaire : permaculture, nature, artisanat, autonomie, philosophie, les mystères de la vie… Plus de détails sur mon travail et ma trajectoire >