Fabriquer un dessous-de-plat en bambou. Style rustique, technique facile

Ce dessous-de-plat est un bon moyen de commencer avec l’artisanat en bambou. Il peut être construit entièrement avec des outils manuels. Il ne contient ni clou, ni colle, mais uniquement des chevilles en bambou que tu peux fabriquer toi-même, et qui lui donnent un style un peu rustique !

  • Niveau : facile (bien que la fabrication de chevilles puisse nécessiter quelques essais-erreurs)
  • Temps de construction : de quelques heures à une demi-journée (selon ton niveau de perfectionnisme !)
  • Taille : 14 × 14 cm (environ 5.5 × 5.5 in)

Cet article fait partie de notre projet sur l’artisanat en bambou. Si tu cherches quelque-chose d’un peu plus complexe, tu peux consulter le tutoriel du séchoir en bambou.

Matériel et outils nécessaires

Matériaux de construction

Tu as besoin d’une section de bambou d’au moins 14 cm de long (environ 5.5 in), 7-8 cm de diamètre (3 in) et dont la paroi fait environ 0,8 cm d’épaisseur (0.3 in). Une telle épaisseur se trouve probablement à la base d’une perche de bambou, comme tu peux le voir sur nos mesures d’épaisseur de la paroi d’un bambou. Si tu n’as pas accès à un telle bambou, pas de soucis, tu devras peut-être adapter légèrement les étapes suivantes et tu obtiendras simplement un dessous-de-plat différent !

Tu peux utiliser du bambou frais ou sec. J’ai testé et les deux fonctionnent. Il peut être plus facile de travailler avec du bambou frais, car il est tendre et plus flexible, mais il y a un risque que des fissures apparaissent quand il sèchera plus tard. Au contraire, le bambou sec peut être plus dur et plus cassant, de sorte que certains artisans font tremper le bambou sec dans l’eau pendant une journée avant de travailler dessus.

Pour ce tutoriel, j’ai utilisé du bambou sec sans pré-trempage, que j’avais récolté environ 18 mois plus tôt.

Outils

  • scie
  • machette ou couteau
  • mètre à ruban
  • papier de verre
  • crayon
  • vrille, perceuse manuelle ou perceuse électrique
  • support en bois pour immobiliser le bambou lorsque tu travailles dessus
  • gants de sécurité

Porte des gants pour ta sécurité !

C’est toujours une bonne idée de porter des gants si tu es débutant⸱e, au moins un gant pour la main la plus vulnérable qui tient le bambou lorsque tu utilises un outil.

Décider de la taille de ton futur dessous-de-plat

Je propose ici un dessous-de-plat carré de 14 × 14 cm (environ 5.5 × 5.5 in), avec des lattes d’environ 2 cm de large (0.8 in).

En fonction de tes besoins et du bambou dont tu disposes, tu peux ajuster la taille du dessous-de-plat. Les lattes qui composeront le dessous-de-plat proviennent d’une section cylindrique du bambou. Il est donc plus facile de choisir une section entre deux nœuds pour éviter le travail supplémentaire de suppression des nœuds.

J’ai aussi essayé de créer une version plus petite de 6,5 × 6,5 cm (2.5 × 2.5 in). Un peu trop petit pour des casseroles, mais assez grand pour des tasses !

Scier un cylindre de bambou

Tout d’abord, scie un cylindre de bambou de 14 cm de long (5.5 in), ou ta longueur personnalisée, entre deux nœuds.

Essaye de faire une coupe nette et perpendiculaire à l’axe du bambou, car cela t’évitera d’avoir à faire des corrections plus tard.

Découvre comment les experts scient le bambou.

Scinder le cylindre en 6 lattes

Utilise un mètre à ruban et un crayon pour marquer les limites des futures lattes de 2 cm de large (0.8 in) sur ton cylindre en bambou. Tu peux également utiliser un patron que tu auras préparé auparavant, comme sur la photo.

Fends le cylindre sur les marques pour créer tes lattes brutes. Avec un cylindre en bambou de 7 à 8 cm de diamètre (3 in), tu obtiendras plus de lattes que nécessaire. Elles peuvent servir au cas où tu en casses une dans le processus de construction, ou elles peuvent être utilisées pour créer des chevilles (voir ci-après).

La dernière étape consiste à ajuster les bords des lattes pour obtenir des angles à 90°. Le moyen le plus simple est de fendre à nouveau à l’aide de ta machette ou de ton couteau, puis de poncer avec du papier de verre (étape suivante).

Poncer les lattes

À l’aide du papier de verre, aplatis la face inférieure concave des lattes, la face supérieure convexe, et les bords s’ils ne sont pas assez lisses. Cela rendra ton dessous-de-plat plus stable et facilitera le perçage (étape suivante).

Pour simplifier le processus tu peux ne pas poncer la face supérieure. Cela créera un style similaire à celui de notre petit dessous-de-plat, un peu plus rustique.

Percer les lattes

Lors du perçage, il y a toujours un risque de casser une latte si l’on applique trop de pression. On peut limiter ce risque en choisissant un foret fin. Le risque de rupture est aussi réduit lorsque le dessous de la latte est bien plat. Tu peux utiliser une perceuse manuelle ou électrique. Ici j’ai utilisé une perceuse manuelle avec un foret de 3 mm de diamètre (0.12 in).

Commence par percer les lattes formant le cadre carré du dessous-de-plat. Ces lattes sont reliées les unes aux autres par deux chevilles au lieu d’une. Cela créé une sorte de contreventement qui rend la structure plus résistante à la triangulation. Note que dans notre petite version du dessous-de-plat, la structure était suffisamment solide même avec une seule cheville au lieu de deux pour chaque joint.

Ensuite, tu peux percer les trous pour les deux lattes du milieu . Ou, si c’est plus pratique, tu peux d’abord joindre le cadre à l’aide de chevilles (étape suivante), puis percer et joindre ces deux lattes centrales restantes.

Préparer les chevilles

Utilise l’une des lattes restantes pour créer des chevilles.

À l’aide de ta machette ou de ton couteau, divise la latte en bâtonnets du même diamètre que les trous que tu as percés, soit 3 mm dans notre cas (0.12 in).

Les chevilles peuvent être très légèrement plus larges que les trous afin de bien maintenir les deux lattes. Pour les petites chevilles comme ici, ou pour un travail précis, il peut être plus facile d’utiliser un petit couteau ou un cutter pour préparer les chevilles, mais attention à ne pas te couper les doigts !

Joindre les pièces

Insère doucement une cheville dans un trou pour joindre deux pièces. Tu peux utiliser la lame de ta machette comme un marteau léger. Si la cheville n’est pas parfaitement ronde ou pas assez large, ce qui est assez courant, tu peux utiliser des fibres restantes pour combler les vides. Sur cette image, j’insère simultanément une cheville et des fibres supplémentaires.

Lorsque la cheville traverse les 2 lattes, coupe le surplus à l’aide de ta scie, ou d’un autre outil comme un sécateur ou un cutter qui peuvent être plus maniables. Ensuite, répète le même processus pour tous les joints l’un après l’autre.

Poncer une dernière fois

Lorsque toutes les lattes sont jointes, vérifie que leurs extrémités sont bien alignées. Si ce n’est pas le cas, ou si les extrémités des chevilles sont légèrement plus hautes que le niveau des lattes, tu peux corriger toutes ces imperfections en ponçant à nouveau les bords, la face inférieure et la face supérieure de ton dessous-de-plat, à l’aide du papier de verre.

Et voilà, ton dessous-de-plat est prêt à l’emploi !

Nos prochains articles sur le bambou dans ta boîte mail ?

Si tu souhaites recevoir nos prochains articles sur le bambou dans ta boîte mail, tu peux t’inscrire à notre newsletter.

Nous ne partageons ni ne vendons tes données, et tu peux te désabonner à tout moment.

Avertissement

Nous faisons de notre mieux pour partager des recherches claires, utiles et de qualité. Cependant, nous déclinons toute responsabilité concernant la façon dont le contenu que nous partageons peut être interprété ou utilisé, et concernant les conséquences de son utilisation.

Dernière mise à jour : 16 novembre 2020.