J'ai fabriqué un couvercle en bois à 5 fonctions (9 fonctions pour les personnes super-minimalistes)

ˬ  ˯   vᐯ˅ˇ⌣ᘁ᥎ᨆ⏝ࡍ⩗ᨆ⌣˘ˬ᥎ᐯᨆ⌣ᘁ⩗ᨆࡍ˯

Ce message est issu de Mésange, ma lettre éphémère que j’envoie chaque dimanche, d’octobre 2022 à mars 2023. < Précédent | Suivant >

L’autre jour, j’ai réalisé que nous avions besoin de couvercles pour nos 5 casseroles et poêles. J’ai commencé à réfléchir. Je me suis retrouvé avec un seul couvercle en bois, qui fonctionne pour toutes les 5.

C’est un couvercle minimaliste à 5 fonctions (9 fonctions pour les super-minimalistes, comme vous allez le voir).

Un couvercle à plusieurs dimensions

Dans ce morceau de bois, j’ai découpé un cercle de la taille de notre casserole de taille moyenne.

C’est un grand couvercle pour nos petites casseroles…

…et un petit couvercle pour nos grandes casseroles.

Un tel couvercle, plus petit que la casserole et qui repose directement sur les aliments, est utilisé pour faire mijoter les plats au Japon. On l’appelle drop lid en anglais, et otoshi buta en japonais. J’aime bien ça, car cela permet de réduire le volume à chauffer.

Un couvercle à plusieurs dimensions, c’est la 1re fonction de cet incroyable couvercle.

Une poignée sûre et pratique

Pour tenir le couvercle sans me brûler, j’ai fait une poignée.

Une poignée sûre et pratique, c’est la 2e fonction.

Un couvercle qui tient debout

Super ! Mais ne vous retrouvez-vous pas parfois avec un couvercle gras entre les mains, et dont vous ne savez que faire ? Je salis toujours tout avec mes couvercles pleins d’huile. J’ai pensé la poignée de façon à ce qu’elle puisse aussi être utilisée comme une sorte de pied. Comme elle est symétrique, on peut toujours poser le couvercle directement sur le plan de travail, qu’on le tienne de la main gauche ou de la main droite.

Un couvercle qui tient debout, c’est la 3e fonction.

Un porte-cuillère intégré

En général, il y a toutefois un moment où je veux touiller ma mixture. J’enlève le couvercle, je remue, je remets le couvercle. Et je me retrouve à tenir une cuillère pleine d’huile. Où la mettre ? Je la pose n’importe où, et, encore une fois, je salis tout. J’avais besoin d’une sorte de porte-cuillère minimaliste, alors je l’ai intégré à la poignée.

J’ai fait un porte-cuillère intégré, c’est la 4e fonction.

Un porte-cuillère en mode ‘debout’

Ah, mais, attendez. Parfois, j’enlève le couvercle, mais je ne veux pas utiliser la cuillère tout de suite. Je veux ajouter des ingrédients avec mes deux mains. Par exemple, je tiens la planche à découper d’une main et je pousse les légumes dans la casserole avec l’autre main. J’avais donc besoin d’un autre porte-cuillère.

Un porte-cuillère en mode debout, c’est la 5e fonction.

Et voilà, un merveilleux couvercle pratique et minimaliste, n’est-ce pas ?

Un couvercle 'otoshi buta' en bois DIY.

Mais qu’en est-il des 4 autres fonctions ?

Je dois dire que j’ai découvert ces 4 fonctions bonus par hasard en utilisant le couvercle.

Un présentoir à plats

Après avoir préparé ce gros cookie vert, j’ai réalisé que le couvercle pouvait joliment porter des plats lorsqu’il était posé à l’envers.

Un présentoir à nourriture, c’est la 6e fonction.

Une planche à découper ?

Après avoir découpé mon cookie directement sur le couvercle, je me suis demandé si l’on pourrait l’utiliser pour émincer des légumes. Mais ça n’a pas vraiment marché, ce n’était pas assez stable. Donc, la planche à découper n’est pas la 7e fonction.

Un dessous de plat

Lorsque ce couvercle est mis à l’envers, une personne normale pourrait aussi le voir comme un dessous de plat vintage. Pratique lorsque mon dessous de plat en bambou n’est pas disponible.

Un dessous de plat, c’est la véritable 7e fonction.

Un micro-tabouret !

Une personne anormale, en revanche, y verrait un magnifique micro-tabouret. Super pratique pour les pique-niques dans la nature !

Un micro-tabouret en bois, voilà la 8e fonction bizarre, mais ce n’est pas la plus bizarre.

Un chapeau ?!

La 9e fonction : un chapeau de remplacement au style unique.

Un couvercle encore plus étrangement utilisé comme chapeau de remplacement.

Et voici l’enseignement profond de cette histoire : La multifonctionnalité, c’est super, mais ça pourrait avoir des limites…



Vous souhaitez suivre mes explorations ?

Chaque dimanche, j’envoie Mésange.

Mésange est une newsletter éphémère, une série de 26 lettres, que j’écris d’octobre 2022 à mars 2023.

Chaque lettre est une histoire courte de 5-10 min de lecture, où je raconte l’une de mes explorations sur la permaculture, la nature, l’artisanat, l’autonomie, la psychologie, la philosophie, les mystères de la vie… J’écris méticuleusement chaque histoire pour vous offrir inspiration, joie, sagesse !

Quelle sera l’histoire de dimanche prochain ? Je vous invite à vous inscrire à ma newsletter ci-dessous pour la découvrir… ;-)

Lettre gratuite, tous les dimanches, 150+ abonnées et abonnés, désabonnement en 2 clics. Bien sûr, je ne partage pas votre adresse email. Vous pouvez jeter un œil à mes anciennes newsletters avant de vous inscrire.

Lénaïc Pardon
Lénaïc Pardon

Je suis une sorte de chercheur-explorateur. Je suis français, introverti et hypersensible. Je donne beaucoup de valeur à la liberté, la créativité et l’altruisme. Je suis curieux sur à peu près tout, mais j’ai une préférence pour les sujets autour de la sobriété volontaire : permaculture, nature, artisanat, autonomie, philosophie, les mystères de la vie… Plus de détails sur mon travail et ma trajectoire >