Fabriquer une grande étagère en bambou avec des outils simples

Nous avons conçu et construit ce grand meuble en bambou lorsque nous vivions dans une petite maison entourée de forêt, au sud-ouest de la ville de Taipei. Cette étagère nous servait d’espace de rangement principal pour les sous-vêtements, les vêtements, le linge et de nombreux autres petits objets. Malgré sa taille, elle est plutôt légère et peut être transportée par une personne avec quelques petits muscles seulement.

À l’exception des ficelles pour les plateaux, ce meuble peut être entièrement réalisé en bambou, y compris pour les joints faits à l’aide de chevilles en bambou. Il faut un certain temps pour concevoir et fabriquer une grosse étagère comme celle-ci, mais une fois qu’elle est créée, elle peut vraiment servir sur du long terme !

Aussi surprenant que cela puisse paraître, elle ne nécessite pas d’autres techniques de construction que celles nécessaires au dessous-de-plat : scier, fendre, percer, assembler ! Ici, la difficulté vient de la complexité de la structure, de la taille des morceaux de bambou à manipuler, et du temps de construction.

Comme pour nos autres objets en bambou, tu peux la fabriquer entièrement avec des outils manuels. Mais, à moins que tu ne veuilles vraiment prendre ton temps, le nombre élevé de trous à percer pour assembler les pièces peut te convaincre d’utiliser une perceuse électrique — ce que j’ai fait !

  • Niveau : difficile (en termes de complexité et de patience, mais pas en termes de compétences)
  • Temps de construction : 2-3 jours (plus environ 2 jours si tu conçois ton propre projet)
  • Taille : base : 30 × 50 cm (12 × 20 in), plateau supérieur à 200 cm de hauteur (78 in) : 50 × 50 cm (20 × 20 in), hauteur totale, y compris les perches les plus hautes : 250 cm (98 in)

Cet article fait partie de notre projet sur l’artisanat en bambou. Si tu cherches quelque-chose d’un peu plus facile, tu peux consulter le tutoriel sur le dessous-de-plat, le séchoir à sous-vêtements, ou le haut-parleur pour smartphone.

Matériel et outils nécessaires

Matériaux de construction

  • plusieurs longues perches de bambou de 2 à 4 cm de diamètre (0.8-1.6 in) pour la structure
  • une tige de bambou plus large d’environ 6-7 cm de diamètre (2.4-2.8 in) et 150 cm (60 in) de long pour les chevilles et les plateaux
  • une ficelle pour les plateaux

Tu peux utiliser du bambou frais ou sec. Dans ce cas, j’ai utilisé du bambou frais. Si tu utilises également du bambou frais, tu devras peut-être faire face à de petits défis plus tard, en fonction de ton climat (voir la dernière section Durabilité : après 2 ans).

Outils

  • scie
  • machette ou couteau
  • mètre à ruban et crayon
  • perceuse manuelle ou électrique
  • support en bois pour immobiliser le bambou lorsque tu travailles dessus
  • gants de sécurité

Porte des gants pour ta sécurité !

C’est toujours une bonne idée de porter des gants si tu es débutant⸱e, au moins un gant pour la main la plus vulnérable qui tient le bambou lorsque tu utilises un outil.

Décider de la taille de l’étagère

Nous avons adapté la taille de notre étagère à la hauteur de notre plafond, à la surface disponible et à nos besoins.

La hauteur totale est de 250 cm (98 in), pour une base de 30 × 50 cm (12 × 20 in).

Tu peux, bien sûr, adapter la taille en fonction de tes besoins et de tes contraintes. Dans ce cas, note que tu devras peut-être ajuster également différentes caractéristiques de la structure, telles que les contreventements, pour assurer la solidité et la stabilité de ton étagère.

Scier les 22 pièces pour la structure

Pour l’ensemble du meuble, tu devras préparer 22 barres de bambou pour la structure principale :

  • 4 barres obliques Ce sont les piliers les plus longs de l’étagère, et ils contribuent à maintenir le plateau supérieur, agissent comme contreventement, et ils créent un style de buisson touffu ! Peu importe qu’ils soient courbés, cela peut même renforcer l’aspect touffu.
  • 2 longues perches de contreventement Cela ne pose pas de problème si elles ne sont pas rectilignes.
  • 4 piliers Pour ceux-ci, il est préférable qu’ils soient droits et un peu plus larges, car ce sont eux qui supporteront le poids de la structure, et les plateaux seront plus faciles à mettre à l’horizontale si les piliers sont droits.
  • 2 petites barres de contreventement Elles renforceront la structure au niveau des plateaux du bas et du haut.
  • 16 barres d’environ 2 cm de diamètre (0.8 in) pour la structure horizontale et pour le support des plateaux.
  • 2 barres de 40 cm (16 in) et 2 barres de 30 cm (12 in) pour la structure horizontale.

C’est toujours une bonne idée de scier des bambous supplémentaires au cas où tu te rendais compte que certains ont des points faibles ou si l’un d’entre eux se fendait lors du perçage ou de l’insertion d’une cheville. Découvre comment les experts scient le bambou.

Il n’est pas nécessaire d’enlever les bases des branches pour les bambous verticaux, car elles peuvent être utilisées pour suspendre des objets sur l’étagère. Dans mon cas j’ai laissé beaucoup de bases de branches et elles ont été très utiles, tout en rehaussant le style un peu hirsute que nous recherchions.

C’est une élégante leçon d’artisanat donnée par le bambou : au lieu d’enlever les bases des branches et d’ajouter plus tard quelques crochets métalliques, pourquoi ne pas utiliser ce qui est déjà là naturellement et gagner du temps ?

Comme tu peux le voir, un aspect intéressant de la construction avec le bambou est l’observation de la diversité naturelle des formes pour trouver la meilleure perche de bambou pour nos besoins. Parfois, les bambous rectilignes sont idéaux, mais les bambous courbés peuvent être meilleurs pour d’autres usages. Parfois, on doit enlever complètement les branches, mais garder les bases peut s’avérer très utile dans certains cas. De plus, il est souvent possible de couper de courtes portions rectilignes à partir d’une longue perche irrégulière.

Fendre 64 lattes pour les plateaux

L’étagère contient six plateaux.

Les plateaux du bas et du haut ont été conçus pour porter des objets volumineux, tels qu’une boîte de clarinette sur le plateau du bas et du linge et des serviettes sur celui du haut.

Pour ces plateaux, il nous fallait donc de simples plateformes faites de quelques barres de bambou séparées par de larges espaces pour laisser l’air circuler, exactement comme sur ce croquis.

Les 4 plateaux intermédiaires ont été conçus pour ranger des petits vêtements, tels que les sous-vêtements, chaussettes, etc. Pour ces plateaux, nous avions besoin de plateformes qui laissent passer l’air tout en portant efficacement les petits objets. J’ai donc choisi de fabriquer des plateaux à partir de lattes d’environ 1 cm de large (0,4 in) attachées ensemble par des ficelles et séparées par des espaces étroits d’environ 1,5 cm (0,6 in).

Avec environ 16 lattes par plateau, cela fait 64 lattes !

Pour obtenir ces lattes, tu devras fendre 3 cylindres de bambou de 30 cm de long (12 in) et de 6-7 cm de diamètre (2.4-2.8 in).

Pour obtenir des plateaux plats et relativement réguliers, une dernière étape est nécessaire pour corriger les bords des lattes afin qu’ils soient plus proches d’angles à 90°. Le plus simple est de fendre et/ou de racler les bords à l’aide d’une machette ou d’un couteau.

Tu n’as pas vraiment besoin d’obtenir des lattes très plates et identiques comme celle de la photo. Cela prendrait beaucoup de temps pour 64 longues lattes. Tu peux simplement aller aussi loin que tu le souhaites dans la correction et le ponçage pour obtenir la finition que tu veux.

Fendre 60-70 bâtonnets pour faire les chevilles

À l’exception des lattes des plateaux, qui sont reliées par des ficelles, tous les autres joints de l’étagère sont réalisés à l’aide de chevilles en bambou. Tu devras préparer environ 60 à 70 chevilles. Si tu te sens dépassé⸱e ou lassé⸱e, tu peux, bien sûr, fabriquer les chevilles en cours de route au moment où tu en as besoin lors des étapes suivantes !

Des chevilles de 5 à 7 cm de long (2-2.8 in) devraient suffire. Cela signifie que tu devras d’abord préparer des cylindres de bambou de cette longueur, dans lesquels tu fendras des bâtonnets.

Les chevilles peuvent être fendues dans un cylindre en bambou sans nœud ou dans un cylindre qui comporte un nœud sur un côté. Les deux fonctionnent, mais celles provenant d’un cylindre avec un nœud ont une extrémité plus épaisse, comme la tête d’un clou, ce qui peut augmenter la résistance du joint.

Percer et assembler les éléments

Une fois que tu as toutes les pièces élémentaires de ce grand puzzle, la façon la plus simple de travailler est probablement de construire d’abord des unités individuelles, puis de les joindre.

Par exemple, j’ai commencé par construire la partie et la partie indépendamment.

Ensuite, j’ai joint les deux parties en utilisant les bambous horizontaux.

Enfin, j’ai ajouté les barres de contreventement pour renforcer la structure.

En général, je ne perce pas tous les trous à l’avance. Je perce plutôt deux pièces, j’ajuste une cheville avec une machette et je joins les deux pièces avec la cheville. Itérativement, un joint après l’autre. Cette façon dynamique de construire permet quelques ajustements en cours de route, car tous les morceaux de bambou seront différents et jamais parfaitement droits ou cylindriques. Dans le même ordre d’idées, l’ajout des barres de contreventement à la fin permet de rectifier les problèmes potentiels dus au bambou lui-même ou aux imperfections du travail d’assemblage.

Il est tout à faire normal que l’ensemble de la structure reste plus ou moins flexible. C’est la nature du bambou ! Cependant, si l’étagère est vraiment instable après avoir assemblé toutes les pièces, tu devras peut-être remplacer quelques chevilles trop faibles, ajuster la longueur d’un pilier ou régler le système de contreventement. En particulier, si tu modifies la taille ou même la forme de cette étagère, il est fort probable que tu doives adapter la position ou le nombre de barres de contreventement.

Enfin, tu peux soit couper les surplus des chevilles, comme je l’ai fait pour le dessous-de-plat, soit les conserver. Dans ce cas, je les ai gardées, pour laisser la possibilité d’enlever les chevilles plus facilement au cas où nous voudrions ajuster quelque chose plus tard, et pour créer encore plus de façons d’accrocher et de fixer des objets à notre étagère buissonnante ! Cela donne aussi un style plus rustique au meuble, comme nous le voulions.

Attacher les plateaux à l’aide de la ficelle

La dernière étape consiste à installer les lattes pour créer les 4 plateformes intermédiaires.

Tu peux attacher les lattes en entourant simplement une ficelle autour des lattes et de la barre de bambou horizontale. Afin d’avoir suffisamment de ficelle, tu peux préparer 8 ficelles environ 4 fois plus longues que le plateau lui-même, soit environ 120 cm (47 in). Mais essayes-en une d’abord, car cette longueur peut dépendre de plusieurs facteurs, dont le diamètre de ta barre de bambou horizontale !

Et voilà, tu l’as fait !

Durabilité : après 2 ans

Par rapport à la couleur claire et brillante des photos, notre étagère est peu à peu devenue sombre et mate avec le temps. C’est une évolution normale du bambou, mais la couleur peut aussi évoluer différemment lorsque le bambou subit un traitement. Par exemple, j’ai remarqué dans d’autres expériences qu’une perche de bambou traitée par la chaleur conservait une couleur plus vive même après deux ans.

J’ai construit l’étagère en utilisant des bambous frais non traités que j’ai récoltés moi-même. Après quelques semaines, de la moisissure s’est développée sur les coupes. Cela était probablement dû à un haut niveau d’humidité de l’air là lieu où nous vivions, environ 70-90 % la plupart du temps. Néanmoins, après avoir gratté ces moisissures avec du vinaigre, de l’eau et des serviettes sèches, l’étagère a fini par sécher au bout de quelques mois. Il n’y a maintenant plus de champignons, et aucune fissure n’est apparue non plus.

Nos prochains articles sur le bambou dans ta boîte mail ?

Si tu souhaites recevoir nos prochains articles sur le bambou dans ta boîte mail, tu peux t’inscrire à notre newsletter.

Nous ne partageons ni ne vendons tes données, et tu peux te désabonner à tout moment.

Avertissement

Nous faisons de notre mieux pour partager des recherches claires, utiles et de qualité. Cependant, nous déclinons toute responsabilité concernant la façon dont le contenu que nous partageons peut être interprété ou utilisé, et concernant les conséquences de son utilisation.

Sur le même sujet